mardi 16 mai 2017

Week-end de formation Alpha


Sr Véronique a eu la chance de participer à Grenoble à un week-end de
Formation ALPHA

très beau moyen d'évangélisation 
qui tente de rejoindre les personnes loin de la foi 
pour leur annoncer l'amour de Dieu en Jésus. 









Des topos, des ateliers sur : 

l'écoute active, 

comment animer un groupe, 

de très beaux temps de louange, 

l'expérience de la prière des frères.



      Par groupe de 3, à tour de rôle, nous nous disons 
      pour nous qui est Jésus, 
      nous exprimons à Dieu une action de grâce, 
      une prière pour une intention qui nous tient à cœur 
      et une prière personnelle. 




   Les deux autres s'associent à notre prière : c'est très beau et nous met en communion.

   Et puis, des célébrations ...


Bravo au groupe Sentinelle qui a animé les chants : groupe de Bourg en Bresse.












     Et le départ ...
     pour vivre cette expérience 
     dans les lieux de nos missions




mardi 9 mai 2017

Temps fort pour les lycéens de Savoie à TAIZE

 Le jeudi matin 20 avril 2017, sont partis 104 personnes, dont 91 jeunes de différentes aumôneries de l’Enseignement Public et établissements scolaires catholiques des trois diocèses de Savoie, en direction de la communauté de Taizé. Sur le thème : « Vivons la joie dans la simplicité ! », le groupe a pu vivre une expérience interdiocésaine de fraternité, et découvrir qu'on peut vivre la simplicité, la prière et le service dans la joie.




Arrivée sur place en fin de matinée jeudi pour le temps de prière avec les jeunes du monde entier. Après un temps d'accueil par un frère de Taizé et l'installation de chacun, un partage en petits groupes a eu lieu dans l'après-midi suivi d'une messe sur place, présidée par le Père André NGO, prêtre accompagnateur du groupe.


Vendredi et samedi, programme de Taizé suivi sur place, avec en plus le samedi après-midi, un temps autour du Synode 2018 (sur le thème "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel"). Notre Evêque, Monseigneur Philippe Ballot, a rejoint le groupe savoyard sur place pour deux jours. Plusieurs questions ont été abordées avec les jeunes savoyards pour les faire réfléchir : Les jeunes, l'Eglise et Dieu / Discernement et projet de vie / Comment ma foi éclaire ma vie aujourd'hui et comment en rayonner / Les jeunes et la société, l'impact de notre foi. Quelques témoignages ont été prévus ainsi qu'une distribution de la lettre du Pape concernant ce Synode.
Retour le dimanche 23 avril en fin de journée, après la messe matinale et une rencontre avec un frère de la communauté.

Bon temps fort de prière et de joies pour chacun, dans un cadre ressourçant !
Quelques témoignages de retour : 
« Ce séjour m'a permis a vivre dans la simplicité et à plus facilement apprécier les petits moments en compagnie d'amis. »
« Dans la simplicité, on redécouvre la joie et l'amour de Dieu. Il y a des temps forts en émotions. »
« J'ai découvert d'autres chrétiens d'horizons très divers et le fonctionnement d'une célèbre communauté œcuménique. »
«  Enrichissant et recueillant. Cela a permis de confirmer ma foi. »
« Cela m'a permis de rallumer le feu de ma foi qui était très faible. Une petite flamme est apparue grâce au voyage à Taizé, à moi de pouvoir l'entretenir au quotidien. »

Sr. Renata Miszczuk
Communauté de Chambéry-Modane


jeudi 4 mai 2017

"Choisis la vie" - poème de soeur Véronique


« Choisis la vie ! »

Quand le vrai Dieu cache sa face de lumière
Les idoles des faux dieux brillent de mille feux
Et appellent avec tant de conviction
Qu’il est presque impossible de dire non.

L’autre visage n’a ni beauté, ni éclat
Mais il est le visage de l’amour infini
Et personne ne le suit
Si le Père ne l’attire.

On préfère toujours le chemin large et spacieux
Et la chaleur du cœur
Mais l’autre est un chemin de crête
Acceptant la solitude secrète
L’autre est un chemin de joie
Traversé par la croix
L’autre est un chemin de croix
Transfiguré de joie.


Février 1998

lundi 1 mai 2017

Le travail est un devoir précis pour notre Congrégation

Fête de Saint Joseph Travailleur

DIRECTOIRE

E – LE TRAVAIL
Chapitre I - Le travail est un devoir précis pour notre Congrégation

Notre travail est la suite de notre prière, c'est l'amour en action.
Notre travail est prière si nous le transformons en prière par une bonne et pure intention, pour Dieu.

Va au travail parce que Dieu le veut, parce que ce travail est pour toi la volonté de Dieu.

samedi 15 avril 2017

Dimanche de la Résurrection


Jean 20,1-9
« Si on avait pris le corps, on aurait pris les linges aussi ! Et s’il était encore mort, s’il s’agissait d’un cadavre, on n’aurait évidemment pas enlevé les linges qui le recouvraient. » Ces linges sont la preuve que Jésus est désormais libéré de la mort : ces deux linges qui l’enserraient symbolisaient la passivité de la mort. Devant ces deux linges abandonnés, désormais inutiles, Jean vit et il crut ; il a tout de suite compris. 









Jusqu’à cette expérience du tombeau vide, les disciples ne s’attendaient pas à la Résurrection de Jésus. Ils l’avaient vu mort, tout était donc fini... et, pourtant, ils ont quand même trouvé la force de courir jusqu’au tombeau... A nous désormais de trouver la force de lire dans nos vies et dans la vie du monde tous les signes de la Résurrection. L’Esprit nous a été donné pour cela. Désormais, chaque « premier jour de la semaine », nous courons, avec nos frères, à la rencontre mystérieuse du Ressuscité.
















C'est Marie-Madeleine qui a assisté la première à l'aube de l'humanité nouvelle !
Marie de Magdala, celle qui avait été délivrée de sept démons... elle est l'image de l'humanité tout entière qui découvre son Sauveur.
Mais, visiblement, elle n'a pas compris tout de suite ce qui se passait : là aussi, elle est bien l'image de l'humanité !
Et, bien qu'elle n'ait pas tout compris, elle est quand même partie annoncer la nouvelle aux apôtres et c'est parce qu'elle a osé le faire, que Pierre et Jean ont couru vers le tombeau et que leurs yeux se sont ouverts.

A notre tour, n'attendons pas d'avoir tout compris pour oser inviter le monde à la rencontre du Christ ressuscité. (d’après Marie-Noëlle Thabut)

vendredi 14 avril 2017

VENDREDI SAINT

Mes très chères enfants, la dévotion à Jésus crucifié doit être, pour une religieuse, l'âme de sa vie intérieure, la vie même de son âme.
Souvenez-vous en, du tronc de la Sainte Croix sont issues les dévotions les plus chères au cœur humaine.
Jésus crucifié nous a mérité, par sa passion et sa croix, la plus grande des grâces, le Très Saint sacrement ;
et la sainte Messe est le renouvellement non sanglant du sacrifice sanglant de la croix ;
sur la croix encore, Jésus a laissé percer son cœur pour en faire notre refuge, notre recours, le paradis de nos âmes, une source toujours ouverte de grâce et de l'amour.
Du haut de la croix, Jésus nous a donné Marie pour mère.
Il nous a remis à Marie, comme ses enfants.
C'est de la croix qu'ont découlé sur les saints les grâces qui les sanctifièrent, et en firent nos intercesseurs puissants, nos modèles éminents de vertu et de sainteté.
Tout ce qui est bon, élevé, saint dans la vie surnaturelle, est venu de la croix sur le monde.
Tout a été mérité par le Christ par sa passion et sa mort sur la croix.

(du Testament de Sainte Ursule Ledochowska, 7ème demande)  

jeudi 13 avril 2017

JEUDI SAINT



Sainte Ursule Ledóchowska a laissé dans le Testament aux sœurs ursulines cette recommandation, écrite dans le style de son époque :

« Mes enfants, que dans vos cœurs, brûle constamment le feu du saint amour des âmes. Sauver les âmes, les conduire à Jésus, leur faire connaître la bonté infinie de son Cœur, voilà l'idéal auquel nous devons nous consacrer.
Et puisque de saints prêtres peuvent faire plus que quiconque pour le salut des âmes, priez donc pour que Dieu envoie des ou
vriers à sa vigne. (…) La plus divine des choses divines c'est de collaborer à la rédemption des âmes, et à moi il me semble qu'il est une chose encore plus divine, celle de collaborer à la sanctification des âmes sacerdotales et de multiplier les vocations des prêtres.
Aussi, mettez-vous à cette œuvre si importante, avec amour et dévouement. »
(Testament XVI demande)

Prions donc pour les prêtres.